En parallèle de son agence de communication Ideactis, Emmanuelle Dubois a créé avec trois associés une start-up dédiée aux NFT, Coinception. Elle nous explique en quoi les jetons non fongibles peuvent contribuer au branding des marques.

Qu’est-ce que les NFT peuvent apporter aux marques ?

Les NFT ont créé la rareté numérique. Jusque-là un fichier pouvait être copié et personne n’en était le propriétaire. Grâce à son certificat d’authenticité, inscrit dans la blockchain, le fichier numérique est infalsifiable, c’est une vraie révolution. Pour les marques, cela peut d’abord permettre d’éviter la contrefaçon et la copie, y compris pour un objet physique. Le NFT peut ainsi renforcer le caractère unique d’un sac ou d’un bijou, y compris sur le marché de la seconde main. Il peut ensuite créer une expérience utilisateur et ainsi accélérer l’engagement des fans. C’est le cas par exemple quand Gucci crée une paire de basket virtuelle que les utilisateurs qui se l’offrent peuvent porter sous la forme d’un filtre sur les réseaux sociaux, et demain dans le metaverse. Enfin, dans le domaine de l’art, les marques peuvent créer des oeuvres uniques qui traduisent leur branding et qui peuvent ensuite être vendues aux enchères ou offertes à leurs clients à travers un jeu-concours. C’est ce que chez COINCEPTION, nous appelons une «Brand NiFTy».

De plus en plus de marques, comme Pringles, Coca-Cola ou Burberry, s’essaient au NFT. Est-on dans la pure com’ ou faut-il y voir une tendance plus durable ?

Aujourd’hui …

 

Lire l’article complet sur STRATEGIES