NFT et Agroalimentaire : une communication aux « petits oignons »

Le secteur de l’agroalimentaire a déjà investi l’univers de la blockchain !
Quelques marques agroalimentaires « phares » tentent l’aventure des NFT (non fongible token), et surfent sur une tendance actuelle ultra communicante.
Tour d’horizon international de ces marques crypto enthousiastes et des opérations NFT mises en œuvre…

 

McDonald’s a lancé sa propre collection de NFT

La succursale française Mc Donald a décidé de surprendre en organisant un concours inédit à l’effigie des produits de la marque. Quatre œuvre numériques uniques sous forme de NFT ont été créées, représentant leurs produits iconiques : le Big MacTM, le Sundae, les Chicken McNuggetsTM et l’incontournable cornet de frites.
Aux allures de pixel art, ces 4 œuvres numériques ont été lancées via deux jeux sur les comptes Instagram et Twitter de la marque en avril dernier. Avec, en prime pour les gagnants, un cadre numérique offert (physique cette fois !) reproduisant l’œuvre.

Plus surprenant, la marque va émettre et distribuer 188 jetons non fongibles appelés « Big Mac Rubik’s Cube » à ses clients chinois ainsi qu’à certains de ses employés, pays où les autorités ont pourtant très fortement serré la vis concernant les crypto-actifs. Ces NFT sont émis dans le cadre du 31ème anniversaire de l’arrivée de Mac Donald’s sur le marché chinois.

 

Taco Bell a rejoint le monde des NFT

La chaîne de fast-food Taco Bell a mis en vente cinq tacos numériques sous forme de NFT.
Preuve du succès, ils se sont vendus en moins de 30 minutes ! Petite particularité : chaque propriétaire original d’un NFT a reçu une carte cadeau d’une valeur de 500 dollars, à dépenser à sa guise dans les fast foods de la franchise.

L’entreprise recevra 0,01 % du montant des futures ventes, et tous les bénéfices engendrés par la vente de ces NFT seront reversés à la Fondation Taco Bell qui accompagne financièrement de jeunes Américains dans leur éducation.

 

Le célèbre brasseur Budweiser s’est offert une image et un nom de domaine

Le producteur de bières a mis un pied dans l’univers des NFT, en s’offrant successivement une image et un nom de domaine en Ethereum.
Budweiser a d’abord acheté le nom de domaine Beer.eth pour 30 Ethers (ETH) soit environ 96 000 dollars au moment de la transaction. Puis, le brasseur de bière a acheté le 24 août dernier une œuvre d’art numérique de l’artiste Tom Sachs sous forme de NFT, appelée « Life of the Part ». L’œuvre en question représente une fusée composée de 3 cannettes de bière de la marque. L’entreprise a payé environ 25 000 dollars pour s’offrir ce NFT et l’utiliser comme nouvelle photo de profil sur Twitter.
Mais l’histoire ne s’arrête pas là puisque les événements ont pris une tournure pour le moins étonnante. En effet, l’ensemble de la communauté étant au courant de l’adresse Ethereum de l’entreprise via son ENS Beer.eth, des trolls ont commencé à envoyer divers NFT de plus ou moins bon goût à cette adresse, faisant de Budweiser leur propriétaire officiel.

 

Coca-Cola met aux enchères ses premiers NFT

Cet été 2021, Coca-Cola a proposé aux enchères un distributeur automatique virtuel contenant plusieurs jetons non fongibles et des surprises.

Les fans ont pu enchérir pour tenter de s’offrir une « boîte à surprise » virtuelle contenant plusieurs NFT et un gros cadeau physique : une veste « bulles » aux couleurs de la marque à porter dans Decentraland, une « carte d’amitié » et un « sound vizualizer » avec plusieurs sons typiques de la boisson (le pop à l’ouverture de la bouteille ou encore le bruit de la boisson versée sur de la glace). Coca-Cola a ajouté un autre cadeau (réel cette fois-ci) : le gagnant des enchères s’est vu offrir un réfrigérateur rétro rempli de bouteilles de Coca !

Les recettes de l’opération sont reversées à l’association Special Olympics qui aide les enfants et les adultes ayant une déficience intellectuelle.

 

Pour en savoir plus sur le processus de création de vos NFT adaptés à votre marque, contactez-nous !